Site Mère:sagessedurire.org
Rubrique: Générale
Contact et Lieu
Si vous ne trouvez pas votre information par le menu, faites une recherche dans ce site:
Notre association Documentation Se tenir informé Références et Presse
Bienvenue dans le Tour guidé Bénéfices du rire sur la santé Calendrier des activités Rubrique Clown
Historique 2000-2016 Karaclown sur Youtube Recevoir les news Département Rire au Boulot
Statuts de l'Association Bibliothèque Dernières news Rubrique Yoga du rire
Devenir membre Documents en ligne  

Sommaire de cette page

Les bénéfices du rire sur ...

 

Les bénéfices du rire sur la Santé physique et psychique


Synthèse des travaux des Drs Henri Rubinstein, France ("la psychosomatique du rire", 2003), Madan Kataria, Inde ("Le rire sans raison", Inde) et Lee S. Berk, USA (article médical en anglais à télécharger en PDF)

A noter que la plupart de ces bénéfices ne font pas l'unanimité de la communauté médicale. Les recherches quoique prometteuses sont encore balbutiantes. Par contre, vu le faible coût du rire par rapport aux médicaments...pourquoi se priver ?

"Les médicaments sont devenus tellement chers que ça vous enlève l'envie de tomber malade!"
François ex-Président du Club de Genève

Bénéfices sur la santé corporelle

Voies respiratoires

  • Les échanges respiratoires sont 3 fois plus intenses dans les grands rires, ce qui a pour effet de mieux éliminer les toxines.
  • Les alvéoles pulmonaires détruisent par combustion 10 % de la teneur en lipide dans le sang. Avec l'augmentation des échanges pulmonaires, le taux de graisse sanguine diminue ce qui a un effet sur le dépôt de cholestérol dans les artères.
  • Le cerveau quant à lui, bénéficie d'un apport accru en oxygène.
  • Le rire peut calmer une crise d'asthme en relâchant en profondeur la musculature lisse des bronches par action du système parasympathique.
  • Les anxieux ont une respiration courte et saccadée, des périodes de rire rééduquent dynamiquement le rythme respiratoire.

Appareil cardio-vasculaire

Dans la longue phase à prédominance parasympathique du rire, les battements du coeur sont ralentis, la tension artérielle baisse.

Rire pour mieux digérer

  • Pendant le rire, la phase sympathique est suivie de la parasympathique. D'abord la gymnastique abdominale brasse les intestins, stimule la motricité intestinale, diminue la constipation, puis l'après rire détend les fibres lisses et relaxe le tube digestif.
  • Ce rééquilibrage peut aider les sujets fatigués et amaigris souffrant de constipation avec motricité intestinale réduite. Ou encore, les sujets anxieux et surmenés avec motricité intestinale augmentée par contracture des fibres lisses de l'intestin (spasmophilie).
  • Le doux ballottement de l'estomac augmente les sucs digestifs, on digère mieux et plus vite, les gaz sont expulsés vers le haut.
  • Par massage abdominal en profondeur du tube digestif, le rire régularise les sécrétions du tube digestif et les contractions de l'estomac et des intestins, la digestion est plus complète.

Organes glandulaires annexés au tube digestif

  • Le cholestérol apporté par l'alimentation est éliminé par sécrétion biliaire du foie, par la sueur et la respiration.
  • Dans les hahaha, le va-et-vient du diaphragme masse le foie, le cholestérol est ainsi mieux éliminé par voie biliaire.
  • Le pancréas est aussi massé, régularisant la sécrétions des sucs pancréatiques (p. ex. insuline).
  • La rate est une réserve de sang. Elle se gonfle dans le rire. Une de ses fonctions est d'épurer le sang et de retenir germes et cellules vieillies. Là aussi, son massage la vitalise.

Rire pour préparer son sommeil

Après une soirée de rire tous nos muscles sont bien détendus, la tension interne est épuisée, le passage au sommeil est facilité.


Rire pour calmer la douleur

  • L'hilarité soulage les organes malades en relaxant ses muscles environnants, ainsi que ceux autour du squelette. Elle soulage aussi les lombalgies mais peu irriter une hernie ou des hémorroïdes. Eh oui, il y a des contre-indications médicales au rire (hahaha ! Aïe !).
  • Le taux d'endorphines augmente, ce qui produit le même effet que la morphine : la douleur est apaisée.
  • L'adrénaline et la noradrénaline sont sécrétés en plus grande quantité. Ces hormones ont des actions anti-inflammatoires, et ont une action bénéfique sur les états rhumatismaux.


Action sur l'humeur

  • La sérotonine régule l'humeur, action antidépressive, antimigraineux, régulation du sommeil.
  • La dopamine donne une sensation de plaisir, action antipsychotique, diminution les sauts d'humeur.


Rire pour renforcer ses défenses immunitaires

  • Le rire provoque une augmentation d'immunoglobuline A favorisant ainsi les défenses contre les maladies respiratoires.
  • Les travaux du Dr. Lee S. Berk de l'Université de Loma Linda en Californie, a mis en évidence une augmentation de l'immunité des rieurs envers des cellules cancéreuses. Attention donc ! Le rire peut être dangereux pour votre cancer.


Gymnastique stationnaire

Muscles activés : ceux du visage (grand zygomatique, risoïde, orbiculus ...), larynx par vocalisation, muscles intercostaux, diaphragme, abdominaux ... Une minute de rire correspond en calories à environ 15 minutes de marche.

Note ethnologique : la pratique du rire collectif existe déjà chez les indiens hopis qui ont des clowns guérisseurs dont la tâche est de faire rire jusqu'à ce que les mauvais esprits responsables de la maladie s'enfuient.

Les rires pathologiques

  • Les lésions cérébrales comme la sclérose en plaque donnent un rire éclatant sans joie.
    Une forme d'épilepsie donne des rire étrange.
  • Les démences préséniles (maladie de Pick et maladie d'Alzheimer) sont des atrophies cérébrales survenant après la cinquantaine où les malades, ne peuvent rien prendre au sérieux et ont tendance à faire des plaisanteries stupides.
  • Les rires des schizophrènes sont des rires explosifs, mal adaptés, discordants, ils font partie de nombreux autres symptômes de la dissociation de la personnalité caractéristique de ces malades.
  • Chez les maniaques (dérèglement de l'humeur, excitation incontrôlée, agressivité) l'éclat de rire est un symptôme important qui traduit surtout les intentions agressives vis-à-vis de l'autre.


Bénéfices sur la santé psychique


Médecine traditionnelle et médicaments

  • Les neuroleptiques bloquent les récepteurs aux neurotransmetteurs situés dans la synapse (dopamine, sérotonine). Ils calment une crise de schizophrénie, paranoïa ou saut d'humeur, en bloquant l'absorption rapide des neurotransmetteurs. Ceux-ci s'accumulent davantage dans la fente synaptique mais sont mieux assimilés.
  • Les tranquillisants soulagent l'anxiété.
  • Les antidépresseurs augmentent les quantités d'adrénaline et de sérotonine.


Médecine holistique et attitude personnelle

Approche psychosomatique : grande influence entre esprit et corps, pensée et fonctionnement des organes, émotions et symptômes pathologiques. Il existe un grand nombre de méthodes pour réguler soi-même indirectement la production d'hormones et de neurotransmetteurs qui contrôlent les organes : techniques de relaxation, sport, psychothérapie .... Le rire est le dernier venu, son étude fait l'objet de recherches toujours plus précises.


Médecine hilarante et amusement

  • Stress et surmenage : un stress régulier provoque une surproduction d'hormones telles que l'adrénaline ou les hormones surrénales ce qui peut provoquer des ulcères de l'estomac, des infarctus du myocarde, ou la spasmophilie, excitabilité anormalement forte des structures nerveuses et musculaires. Symptômes : fatigue intense, anxiété, insomnie, maux de tête, troubles digestif, contracture musculaire. La liste des bénéfices du rire, ci-dessus, montre que se bidonner agit efficacement contre les effets du stress et du surmenage, pour autant qu'on ne profite pas la détente hilarante pour repartir après dans le stress. Mode de travail occidental : stress -> divertissement -> stress etc.
  • Anxiété et peur. Le système sympathique devient dominant sur le parasympathique. Le coeur travaille plus fort, les vaisseaux qui alimentent la peau et l'appareil digestif se contractent ce qui retarde la digestion et fait pâlir la peau. Le rire rétablit la balance entre le système sympathique et parasympathique et le fait pencher vers le parasympathique.
  • Dépression : les dépressifs ont un manque d'adrénaline, hormone justement produite dans la phase sympathique du rire, tout comme la sérotonine qui a un effet antidépresseur. Une minorité de personnes après une soirée de rire on envie de danser toute la nuit, environ 10%, alors que la majorité passent une nuit très calme (statistique du club de rire Genève).


Note ethnologique : le rire des peuples dits primitifs se déclenche très facilement, probablement dû à l'absence d'angoisse métaphysique qui naît du contact permanent avec la nature.

 

Infos extraites de Construire No 51 Migros Magazine:

Riez, c'est bon pour la santé!
Pas vraiment de quoi rigoler? Peu importe, allez-y de bon cœur! Votre état de santé n'en sera que meilleur


Se bidonner, se tordre les côtes, pouffer, glousser, s'esclaffer, se désopiler, se fendre la pêche, se marrer, se poiler... La langue française est riche en expressions pour désigner le rire. Et pourtant, nous ne faisons fonctionner nos zygomatiques qu'une quinzaine de fois par jour, soit six minutes en moyenne contre vingt minutes environ il y a cinquante ans. Dommage, car le rire est bon pour la santé. C'est du moins la thèse avancée par les adeptes de la gélothérapie, la thérapie par le rire.

«Rire intensément pendant dix minutes rend heureux grâce à la libération d'endorphines, des hormones qui agissent contre la douleur, explique le docteur en philosophie Roland Schutzbach. Mais le rire agit aussi sur le psychisme: on est plus détendu et plus à même de prendre des décisions après s'être déridé.»

Rire sans raison

Ce pédagogue et thérapeute quinquagénaire, qui se dit «philosophe du rire», a fondé un club du rire il y a deux ans à Berne, le troisième du genre en Suisse après ceux de Bâle et de Zurich. Dans ces regroupements très particuliers, on s'entraîne à rire comme d'autres font du sport. La discipline n'exige pas de connaissances particulières, car contrairement à l'humour, qui est une disposition intellectuelle inégalement répartie entre les individus, le rire est une aptitude physique innée chez l'être humain.

Desproges disait que l'on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui. Dans ces clubs d'hilares, en revanche, on rit «sans raison» et avec tout le monde. La méthode, intitulée le «rire sans raison», a été développée en 1995 par le docteur indien Madan Kataria à partir d'exercices de respiration du yoga.

Convaincu que le rire peut apporter un bien-être général, il s'est rendu compte que le répertoire des blagues destinées à amuser ses adeptes s'épuisait rapidement. D'où l'élaboration d'un véritable catalogue d'expressions et de sons cocasses, qui stimulent et simulent le rire.

«Les séances commencent par des exercices préparatoires. Puis on provoque le rire, par exemple en parlant dans une langue qui n'existe pas et en se saluant tout en marchant dans la salle. L'expression doit être spontanée, précise Roland Schutzbach. Après un moment, tout le monde se met à se tordre de rire, sans raison.»

On recense plus d'un millier de clubs du rire dans le monde. Mais il semblerait que le virus ne se soit pas encore propagé de ce côté-ci de la Sarine. Selon Roland Schutzbach pourtant, «quelques minutes d'un rire joyeux induisent autant de détente que celle obtenue par une demi-heure de relaxation conventionnelle». D'ailleurs, ce disciple du Dr Kataria avoue s'esclaffer en faisant la vaisselle: plus on rit, plus il vient facilement.

Comme un 100 mètres

Les adeptes de la gélothérapie disent se sentir en meilleure santé. Euphorisant naturel, le rire régularise la respiration en permettant une meilleure combustion de l'oxygène et une plus grande expulsion des déchets. Lorsqu'on rit, les échanges respiratoires sont multipliés par trois, le cœur se met à battre aussi vite que lors d'un 100 mètres et la pression sanguine augmente.

De plus, il semblerait que le rire agit contre la constipation; qu'il prévient les maladies cardiaques, les sinusites et l'insomnie. Il diminuerait également le stress, la fatigue, la douleur, l'aérophagie, l'arthrite et l'asthme. Enfin, la franche rigolade freinerait le vieillissement. La panacée, en somme.

Les effets psychiques du rire ne seraient, eux non plus, pas négligeables. D'abord parce qu'il désinhibe. Ensuite, parce que le «rire sans raison» augmente notre capacité à être heureux. «J'étais une personne beaucoup plus sérieuse que maintenant», confie Roland Schutzbach dans une véritable explosion de rire. Détendu, il aborde les relations et les difficultés de manière positive.

Guérir par le rire

L'idée selon laquelle le rire a un effet bénéfique sur la santé n'est pas nouvelle. En 1978, Norman Cousins publiait La volonté de guérir, un livre qui est rapidement devenu un best-seller et dans lequel il imputait sa guérison d'une affection inflammatoire chronique de la colonne vertébrale, la spondylarthrite ankylosante, au rire.

A peine capable de bouger ses doigts, il s'était rendu compte qu'il dormait mieux et qu'il souffrait moins après avoir visionné une comédie des Marx Brothers. Et alors que les médecins lui donnaient une chance de guérison complète sur cinq cents, il s'est rétabli à coup de comédies.

Plusieurs expériences ont été réalisées suite à l'étonnant récit de Norman Cousins. En analysant des échantillons de sang prélevés sur des sujets bien portants pendant qu'ils regardaient un film comique, le Dr Lee Berk, professeur à l'Université de Loma Linda en Californie, a découvert qu'un rire joyeux réduit effectivement le niveau des hormones du stress. Il s'est également intéressé à l'impact du rire sur le système immunitaire.

A nouveau, le rire joyeux a un effet positif: l'activité des lymphocytes T, qui jouent un rôle important dans le processus de l'immunité, ainsi que celle de l'immunoglobuline (un anticorps) augmente et se poursuit jusqu'à douze heures après l'accès d'hilarité.

Rire à titre préventif

A présent, des cancérologues de l'Université de Californie à Los Angeles cherchent à mesurer l'impact de l'humour et du rire sur le système immunitaire des enfants. Les premiers résultats de cette étude sont sortis en début d'année: les enfants en bonne santé supportent plus longtemps et avec moins d'angoisse des examens médicaux pénibles s'ils regardent des comédies. La prochaine étape portera sur des enfants malades.

A quand du rire sur ordonnance à la place d'antibiotiques ou d'antidépresseurs? De la recherche à l'application effective, il y a encore du chemin à faire. En attendant, on peut toujours rire à titre préventif.

Abigail Zoppetti

 

Les bénéfices du rire sur le travail en équipe et le relationnel

Nous vous livrons ici quelques conclusions d'études que nous avons réalisées après une quinzaine d'années d'intervention dans le milieu professionnel (entreprise, associatif, social...).

Bénéfices dans le relationnel

Puisque le rire est présent dans la communication depuis la nuit des temps, on peut en déduire qu'il participe à la survie de notre espèce, et implicitement, il participe aussi à la survie d'une communauté sociale ou d'une équipe en entreprise.

Après avoir vécu et analysé un grand nombre de situations conflictuelles et hilarantes en entreprise, nous avons finalement tiré quelques enseignements :

  • Le rire et la bonne humeur sont des moyens efficaces pour souder les équipes. Consolidation des liens : le stimulus visuel provenant d'une personne riante est associé à une émotion positive, indépendamment des préjugés sur la personne.
  • "Rire avec", plutôt que "rire de", ainsi que rire dans un environnement adéquat.
  • Certaines formes d'humour pratiquées à la place de travail ne sont pas au bénéfice des équipes.
  • Une équipe soudée avec la bonne humeur augmente son efficience, par rapport à celle soudée par les contraintes financières ou hiérarchiques. Les divergences sont mieux gérées car aucune énergie n'est gaspillée dans les problèmes internes à l'équipe.
  • La capacité d'une personne à s'intégrer dans la bonne humeur du groupe est un indicateur de son intelligence émotionnelle. L'humour cultivé dans une équipe entretient de bonnes relations, stimule la collaboration et la synergie de groupe (atteindre ensemble un objectif dans les meilleures conditions).
  • Des plaisanteries conviviales peuvent être habilement utilisées pour gérer les conflits ou désamorcer l'agressivité. Une plaisanterie sensible peut désamorcer la colère ou une tension.
  • Un message transmis avec un peu d'humour et de ludique est mieux assimilé et mémorisé.
  • Le rire en entreprise devrait être enseigné de pair avec des notions de communication efficace, telles que la PNL, l'analyse transactionnelle et la communication non-violente, afin d'éviter certains effets indésirables auprès des employés (rire au mauvais moment, faire un humour déplacé, se moquer...).
  • Le rire est un mode de communication basique et puissant qui peut ruiner une carrière par la moquerie, mais aussi réunir des êtres très différents.

 

Bénéfices sur la créativité

Voir pages 114 et 115 du livre de Goleman Daniel "L'INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE. : Comment transformer ses émotions en intelligence" Robert Laffont, 1997. Le gourou de l'intelligence émotionnelle Daniel Goleman n'a consacré que deux pages aux pouvoirs du rire sur la créativité. En substance, pour aider quelqu’un à surmonter une difficulté, racontons-lui une histoire drôle, car le rire libère la pensée et facilite les associations d’idées. Le rire facilite la résolution d'un problème dont la solution demande beaucoup d’imagination.

Exemple d'une de nos expériences: en 2010, nous avons été mandaté par la multinationale Procter&Gamble pour stimuler leur séance brainstorming par le rire. Dans une salle lumineuse et conviviale, nous avons initié la journée avec une de yoga du rire. Puis, les employés se sont réunis autour d'un flip chart pour esquisser un Mind maping. Certains avaient les yeux encore humides de rire. Nous avons constaté durant ce brainstorming:

  • Une communication plus fluide entre employés. Les propos s'enchaînaient rapidement mais, paradoxalement sans stress, comme si les employés se hâtaient lentement. Une toupie qui reste extérieurement immobile avec un intérieur très dynamique.
  • Les employés osaient évoquer des solutions plus fantaisistes avec moins de retenue, tout comme ils étaient prêts à abandonner plus facilement des solutions qui ne circulaient pas dans l'équipe. On ne perdait pas de temps dans des tours de table formels et lourds. Les aprobations ou désaprobations fusaient en toute détente sans se heurter à des obstacles persistants.

 

Conclusion

Une meilleure communication informelle en entreprise

Sur la place de travail, sourire, rire et humour apparaissent au travers de la communication informelle, pour le pire et pour le meilleur.
Pour le pire : lorsqu'en pleine séance, sous les yeux de ses collaborateurs, un employé est humilié par un humour sarcastique, ou encore, quand une moquerie bien ciblée sur l'élément faible d'un groupe de travail, le fait éclater.

Pour le meilleur : quand un rire est enfin partagé par des collaborateurs jadis distants et fermés, ou encore lorsqu'un humour utilisé avec tact facilite l'assimilation d'une information.

Ce rire convivial est une force vive qui tisse des liens. Une précieuse ressource qu'il nous est possible de cultiver. D'ailleurs les expressions "une bonne ambiance de travail" ou "une collaboratrice agréable" évoquent souvent sourires et rires détendus, conviviaux et partagés.

Les bénéfices sont d'ordre relationnel et personnel:

1. Le relationnel avec un interlocuteur

Dans les échanges chargés émotionnellement, un recul est nécessaire pour apaiser les tensions. Il peut être apporté par une forme de communication conviviale et détendue basée sur l’expression de sa joie au niveau verbal ou corporel (humour, rire, sourire, gestuelle détendue…). Ces ressources nous permettent de dédramatiser. Distinction à faire: humour adéquat et inadéquat face à une situation conflictuelle.

2. Le réveil de ses joyeuses ressources

Humour, rire et communication joyeuse sont des ressources potentielles présentes en chacun qu'il est possible de développer dans son propre style. Certains employés ne « touchent » pas à l’humour, néanmoins ils apportent régulièrement détente et bonne humeur par leur tempérament. D’autres ont le sens de la répartie et font flèche de tout bois même s’ils ne sont pas perçus comme particulièrement optimistes. D’autres encore, ont le contact facile avec autrui sans afficher une joie débordante ni user de l’humour.

La bonne ambiance en équipe et la qualité du contact donc la résultante d'un grand nombre de facteurs personnels (tempérament, humeur...), relationnels (contact facile, convivial, joyeux ?) et professionnels (détendu dans l’environnement matériel ou humain ?). Favoriser la bonne ambiance ou un contact détendu, voire joyeux, requiert de se sensibiliser à diverses attitudes afin d’identifier celles qui nous conviennent le mieux en adéquation avec notre environnement professionnel.


Les bénéfices du rire sur la vieillesse

Quelques jours après nos animations en maison de retraite (EMS), il est fréquent que le personnel nous mentionne ces mémoires retrouvées:
Certains résidents qui en temps normal ne se souviennent pas de ce qu'ils ont vécu le jour précédent, se rappèlent l'animation où ils ont beaucoup ri. Dans les faits, ils ont vécu un bal coloré avec déguisement agrémenté d'exercices de yoga du rire. Les sens visuel et auditif ont été intensément stimulés. Il est possible de reproduire cette situation sensorielle à plus petite échelle dans une communication joyeuse en chambre, moyennant un personnel motivé qui n'hésite pas à revêtir des couleurs. Au-delà des bénéfices sur la mémoire, nous retenons surtout ces moments de plaisir partagé qui agrémente le quotidien du résident et de l'aide-soignant.

Le Dr Christian Moffarts montre que la pratique du clown relationnel permet au résident qui ne communiquent pas ou peu par les mots de sortir plus facilement de leur mutisme, repli ou état autistique. Voir la vidéo Le Clown Relationnel et la maladie d'Alzheimer.

 

Page sur notre site: les conclusions des recherches du Dr. Henri Rubinstein

 

Contact et Lieu
©Association Karaclown - Yoga du Rire Genève 2000-2017