Clown Patouche

Pour prévenir la maltraitance à l’égard des enfants



 

L'objectif du Clown Patouche

Contribuer à prévenir les abus sexuels et la maltraitance des enfants par la communication d’un message à caractère ludique.
Favoriser le dévoilement des cas d'enfants abusés ou maltraités en s'engageant dans une action pour le respect des Droits de l'enfant, notamment ceux des articles 19 et 34 ci-dessous.


Convention sur les Droits de l'enfant du 20.11.1990:


Article 19
Protection contre les mauvais traitements
L'Etat doit protéger l'enfant contre toutes les formes de mauvais traitements perpétrés par ses parents ou par toute autre personne à qui il est confié, et il établit des programmes sociaux appropriés pour prévenir les mauvais traitements et pour traiter les victimes.

Article 34
Exploitation sexuelle
L'Etat doit protéger l'enfant contre toutes les formes de violence et d'exploitation sexuelle,
y compris la prostitution et la participation à toute production pornographique.

 

La méthodologie

Cet outil de prévention se présente sous la forme d'un spectacle de clown d'environ 30 minutes, composé de sketches ciblés à l'origine pour les 5 à 7 ans, mais pouvant être transposés pour les 14/15 ans. Notre groupe a travaillé pendant 1 an sur 3 thèmes particuliers:

  • la résilience / la capacité à se rétablir d’une souffrance,
  • le dévoilement de la parole / le pouvoir de dire
  • l’appropriation de son intimité / l'affirmation de soi.

Ces trois sketches (saynettes) ont été présentés en 2003 et 2004 devant un grand nombre d'enfants avec des résultats prometteurs. Les scénarios sont directement inspirés du livre « Marion, François et leurs amis » qui ont circulés dans les écoles du canton de Genève. C'est un livre interactif pour promouvoir l'estime de soi des enfants, développer leurs compétences relationnelles et prévenir les abus sexuels.

La mise en place de ce spectacle a bénéficié en 2003 du soutien du Service de Santé de la Jeunesse du département de l’instruction de Genève (SSJ), ainsi que de divers spécialistes de la Santé et du monde du spectacle.

Cet outil pédagogique est à utiliser en interaction avec les enfants. En effet, juste après les sketches, les clowns sur scène et toujours dans leur rôle, engagent une discussion avec le public.

En deux ans, plusieurs centaines d'enfants de classes enfantines ont pu assister au spectacle Clown Patouche dans le canton de Genève (Ecole Internationale, Fête des Ecoles Enfantines aux Bastions, Ecole primaire de la Gradelle).

 

Déroulement du spectacle

Phase 1: les 3 saynettes

1. Favoriser le dévoilement, la parole, la solidarité entre enfants. Deux clowns jouent puis accueillent un troisième qui semble en difficulté car il a de la peine à exprimer un problème.

2. S’approprier son intimité, présence corporelle. Deux clowns jouent à se marier, puis avec un 3ème, ils se chipent les habits jusqu'au moment où un problème survient.

3. Puiser dans ses ressources (résilience). Deux clowns jouent sur un banc et encouragent un troisième en difficulté à venir les rejoindre.

L’idée est d’alterner les moment rigolos et tragiques silencieux. Dans le rire, les enfants ont toute notre attention car les clowns sont proches du monde des enfants. Ceux-ci se moquent des clowns sur scène comme ils peuvent se moquer de leurs camarades maladroits (cf. recherche d’Henri Bergson). Ils savent que c’est un spectacle, en même temps, ils éprouvent grâce à cette courte distance une forme d’empathie.

Dans les moments tragiques silencieux, ils cherchent à rire mais il n’y a rien de drôle; ils cherchent à écouter mais le clown « victime » est muet. Alors, ils sont totalement réceptifs et font un effort pour comprendre pourquoi il va mal. Et ce « il » n’est pas un comédien adulte, ni un enfant, mais un personnage entre l'adulte et l'enfant qui est affectueux car plutôt simplet et très expressif, bref, un clown innocent.

Phase 2 : interaction avec les enfants

Après les 3 sainettes, un clown apparaît dans le poulailler et s’adresse aux enfants:
« Moi, je n’ai rien compris à tous ces clowns ... qu’est-ce qu’ils voulaient dire, les enfants ? C’était quoi la première histoire? »

Les clowns réapparaissent alors sur scène, et avec les enfants, ils tentent de se rappeler les histoires. C’est là que les clowns font passer les idées clé. L’infirmière de l’Ecole est aussi sur scène avec un accessoire amusant (p. ex. une perruque rose). Elle doit être facilement reconnaissable par les enfants, pas vraiment un clown. Suite au spectacle, les enfants qui se sentent concernés ou ont une question pourront aller la voir. Par son accoutrement amusant, elle casse la distance adulte-enfant et devient « clown sympa » à qui on peut se confier.

La différence avec la prévention basée sur l’objet ludique (peluche avec laquelle l’enfant montre ce qui lui est arrivé) ou le dessin de la scène : notre approche est complémentaire, plus en amont.

En effet, les corps sont incarnés sur scène par l’intermédiaire de clowns. Quels sont les gestes, les parties du corps, l’attitude concrète ? On le voit dans un jeu de scène qui réveille un questionnement, un discours. Mais le pas suivant en aval doit être fait par l’enfant : livrer ce qui lui est arrivé. Nous pensons qu’il y arrivera d’autant plus facilement que son interlocuteur est sympathique voire marrant.

Durée totale de l’animation environ 30 minutes inclus interaction.

 

Notre équipe

Nous sommes des passionnés de « clown » et nous aimons explorer les multiples facettes de ce personnage comique et puissant.
A raison de plusieurs heures par semaine et depuis des années, nous jouons pour notre plaisir, pour transmettre aux autres poésie et chaleur humaine. Notre équipe peut compter entre 2 et 7 personnes selon le public et les objectifs visés par le spectacle.

Notre association a estimé qu’il était de son ressort de s’impliquer, avec la force du clown, dans une stratégie de prévention de la maltraitance.
Ceci dans la mesure où cette action est en complète adéquation avec les buts de l'association et dans la continuité des animations qu’elle a réalisées pour les enfants depuis 2000.


Espoir ...

Nous espérons que, grâce à ce spectacle :

  • les enfants se reconnaîtront dans nos sketches,
  • qu'ils réaliseront qu'ils peuvent dire quand cela ne va pas, quand ils ne veulent pas,
  • qu'ils peuvent parler à un adulte en qui ils ont confiance,
  • qu'un enseignement leur soit transmis pour se préserver de la maltraitance.

L'accent est mis dans le développement de l'affirmation de l'enfant et du pouvoir de dire non pour ce qui appartient à son intimité.

 

Textes choisis

« Il y a des millions d'années que les fleurs fabriquent des épines. Il y a des millions d'années que les moutons mangent quand même les fleurs. Et ce n'est pas sérieux de chercher à comprendre pourquoi elles se donnent tant de mal pour se fabriquer des épines qui ne servent jamais à rien ? Ce n'est pas important la guerre des moutons et des fleurs ? Ce n'est pas plus sérieux et plus important que les additions d'un gros monsieur rouge ? Et si je connais, moi, une fleur unique au monde, qui n'existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu'un petit mouton peut anéantir d'un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu'il fait, ce n'est pas important ça ! ».

Texte tiré du livre « Le Petit Prince » de Saint-Exupéry

 

" Console-toi les heures courent
Tout ce qui peut peser lourd même le pire, ne peut durer,
il y aura un autre jour.
Dans l'éternel va-et-vient se situent douleur et bonheur,
d'heureuses visions éclairent soudain ton chemin."

Théodor Fontane


Messages des membres fondateur du Clown Patouche
N'acceptons plus jamais que tous les trésors de l'enfance soient irrémédiablement détruits par des adultes peu scrupuleux, soucieux uniquement de leurs propres plaisirs!

Framboise

 

Message sous silence : aidez-nous !

Plume

 

Ouvrons les yeux !
Ecoutons-les !
Respectons leurs droits.
Soyons dignes de la confiance qu'ils nous donnent !

C'est à l'adulte qu'incombe la responsabilité de poser une limite à sa propre folie.

Luciole

 

Ben oui … le clown !
… c'est une image gaie et haute en couleurs !

Couète-Couette

 

Les expériences que j'ai faites dans ma vie m'ont montré que, quel que soit le degré ou la cause d'une souffrance, le rire offre une merveilleuse opportunité de dialoguer et ainsi de secourir une victime.

Le rire est comme une brèche dans une enveloppe de misère qui laisse passer une fragile lumière.

Dans la souffrance que je rencontre autour de moi, je tire parti du moindre sourire pour l'intensifier afin que le rire déchire ce sombre cocon dans lequel les victimes ont parfois tendance à se réfugier.

Pirouette